Jaune au bleu dégradé
  • Action

VAGUE DE FROID : ACTION « ON SE MET AU CHAUD ! »

Depuis 13h30, près de 200 personnes dont de nombreux sans logis se sont installées à l’Hôtel-Dieu à Paris. 

 

Des milliers de sans abri en grand danger sont toujours dans les rues malgré les températures négatives. Certain·e·s préfèrent refuser des mises à l’abri, ils et elles ont déjà connu des hébergements indécents et bien trop provisoires. La plupart font surtout face à un dispositif défaillant et saturé.

Comme d’habitude, et même si des places ont été créées, si les maraudes ou le 115 ont été renforcées, si le gouvernement communique pour détourner l’attention de l’opinion, des personnes sans abri tentent toujours, et en vain, d’être hébergées. Les associations et collectifs de terrain sont démunis face à cette situation, elles ne sont pas informées des places disponibles et ne sont pas impliquées dans le dispositif.

 

C’est pourquoi nous avons décidé une action « On se met au chaud », avec des sans abri laissé·e·s sur le carreau ou inconnu·e·s des maraudes, samedi 13 février, afin qu’ils et elles soient hébergées jusqu’au relogement. 

 

Le "Collectif réquisitions" créé en décembre a déposé 412 demandes de réquisition au préfet de Paris Ile-de-France le 11 décembre, a manifesté le 2 janvier, et a occupé une école désaffectée dans le 16ème arr. le 24 janvier 2021 qui a permis l’hébergement stable de 170 personnes sans abri.

 

Le collectif se mobilise et exige : 
 

- la mise à l'abri de toutes les personnes sans abri jusqu’à leur relogement, pour les protéger du froid, des dangers de la rue, des violences policières !
 

- l'hébergement inconditionnel et sans remises à la rue ! (Comme prévu par la loi), 
 

- l’application de la loi de réquisition car 3 millions de logements sont vacants et des centaines milliers de personnes sont sans logis ! 
 

-  une réponse du Préfet de région IdF aux 412 demandes de réquisition déposées le 11 décembre et portant sur 7 immeubles parisiens toujours vacants ! 
 

- l’arrêt des expulsions de bâtiments occupés, qui se sont scandaleusement multipliées cette année, cet hiver, et même pendant la vague de froid !
 

- le respect des droits fondamentaux de chacun·e, dont le droit à un logement décent stable et abordable !

 

#Réquisitions #GrandFroid #Onsemetauchaud